36. Parousia, « avènement ».

« Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conversé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! » (1 Th 5, 23

L’avènement du Seigneur se dit parousia en grec et ce mot est entré dans le vocabulaire religieux tel quel, la parousie. Elle se produira après les transformations de la fin des temps décrites dans le livre de l’Apocalypse, c’est-à-dire le ‘huitième’ jour. Parousia est utilisé dans 24 versets du NT. Il provient du verbe pareimi, « être là », « être venu», « paraitre ». Le Seigneur Jésus se présentera devant nous dans toute sa gloire et le règne du péché sera aboli pour toujours. 2 Th 2, 8 : « Et alors paraitra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement », qui suit de sept versets 2 Th 2, 1 : « Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères ». Jc 5, 8 : « Vous aussi, soyez patients, affermissez vos cœurs (Force), car l’avènement du Seigneur est proche ».

Ainsi s’achève notre deuxième promenade dans le jardin de la Tradition.

Légende photo : Tympan de l’abbatiale Saint Pierre de Beaulieu sur Dordogne