4. Histemi « subsister »

« Cette maison ne peut subsister » (Mc 3, 25).

Histemi, « poser, placer, faire tenir en place, rendre faire, établir des règles, se tenir » est employé dans 151 versets du NT. Le don d’Intelligence nous révèle la volonté de Dieu, qui est le facteur de stabilité de toute la création. C’est parce que la nature fonctionne selon des lois naturelles qu’elle est ordonnée. C’est parce que l’histoire est la réalisation spatio-temporelle de la volonté divine qu’elle fait sens. L’Intelligence nous fait voir la juste place que les choses occupent et ce que nous devons faire pour maintenir cet ordre. Elle nous fournit une vision statique des choses, mais la Force et le Conseil viennent mettre en mouvement cet ordre ainsi entrevu. Ils lui donnent respectivement l’énergie et la méthode de déploiement dans le domaine spatio-temporel. Ce statisme est rendu par le verbe histemi. Le quatrième des Beaux-Arts est l’Architecture, dont les œuvres sont destinées à subsister, à l’image du cosmos lui-même. Le sommet de l’architecture a été atteint au Moyen Âge dans la grande aventure des cathédrales gothiques. Le verset équivalent à Mc 3, 25 dans Matthieu est en 12, 25. En Mt 18, 2, on voit s’articuler les deux thèmes de l’enfance et de la juste place que Dieu donne à toute chose et a tout homme : « Jésus, ayant appelé un petit enfant, le place au milieu d’eux ». En nous transmettant l’intelligence de notre juste place dans le monde et dans l’histoire humaine, l’Intelligence nous fait nous tenir ‘droit dans nos bottes’, tels des soldats conscients du rang qu’ils occupent dans leur armée, et convaincus de la légitimité de leur combat. Elle fait la dignité humaine, car elle éclaire l’homme sur sa place dominante dans la création, au service de Dieu. Elle le fait se tenir debout. Lc 1, 11 : « Alors un ange du Seigneur apparut à acharie, et se tint debout à droite de l’autel des parfums. »

Les hiérarchies angéliques sont la première institution de l’Apostolat, et nous transmettent l’Intelligence de la volonté de Dieu. Ils en sont les messagers. C’est en Lc 4, 9 que Jésus est placé par Satan sur le haut du temple, sommé de prouver qu’il est le Fils de Dieu en se jetant d’ici en bas. Le thème de la chute est lié à la Connaissance, car la chute est la perte de ce don et l’entrée dans la connaissance du monde. Les Maries se tiennent droites (stabat Mater) près de la Croix. Jn 19, 25 : « Près de la croix de Jésus se tenaient (histemi) sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala ». Jésus sur la Croix est lui-même l’homme debout, dressé. Il nous montre notre dignité d’homme qui, paradoxalement, se révèle dans les sacrifices que nous faisons et notre faiblesse apparente. C’est debout que nous récitons le Notre Père à la Messe, prière de l’Intelligence dans laquelle nous demandons à Dieu de nous aider à faire sa volonté, et de nous pardonner nos pêchés L’accusateur se tient debout devant nous, et nous devons prendre notre défense, en nous mettant nous-mêmes debout (‘Accusé levez-vous !’). Ac 25, 18 : « Les accusateurs, s’étant présentés (histemi), ne lui imputèrent rien de ce que je supposais ». Le Sacrement de Réconciliation est nécessaire lorsque notre conscience nous accuse nous-mêmes. Nous nous présentons alors en présence de Jésus, renouvelons notre engagement au service du bien, et recevons alors le pardon de sa miséricorde. Nous prenons alors un nouveau départ dans une vie pleine de justice. Cette expérience est centrale dans l’Eglise évangélique américaine, ce qui se donne à voir dans les nombreux films américains qui culminent souvent dans des confessions publiques. Pensons à la confession télévisée de l’adultère Bill Clinton. C’est le Seigneur qui nous fait tenir debout, car notre maître Jésus-Christ nous a montré le chemin de la résurrection à la vie nouvelle par laquelle nous nous relevons des morts. Rm 14, 4 : « Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d’autrui ? S’il se tient debout, ou s’il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout (histemi), car le Seigneur a le pouvoir de l’affermir (histemi) ». Dans le verset Ep 6, 11, St Paul nous exhorte à nous « revêtir des armes de Dieu », qui sont les vertus, « afin de pouvoir tenir ferme (histemi) contre les ruses (méthodeia) du diable ». De nombreux miracles de Jésus et des apôtres à sa suite consistent à remettre les hommes sur leurs pieds, comme dans Ap 11, 11 : « Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient ».

Légende : Ggantija, tour des géants, temple mégalithique septentrional, Malte, ile de Gozo. Environ 5000 av JC. Les plus anciennes constructions monumentales au monde.