7. Dexios « droite »

« Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu » (col 3, 1).

Dexios, employé dans 53 versets du NT, signifie la droite. La figure du Christ assis à la droite de Dieu est très clairement liée à la Sagesse. Elle évoque le Christ Pandokrátor des tympans de cathédrales. Jésus lui-même annonce son élévation au ciel à la droite de Dieu en Mc 14, 62 : « Jésus répondit : je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel ». « Puissance » traduit ici le grec dunamis. On ne peut s’empêcher de faire remarquer qu’à la droite du Conseil se trouve la Sagesse. Les empereurs (Sagesse) sont élus parmi les rois (Conseil) suite à leurs victoires sur le champ de bataille. De même, les chrétiens entreront au ciel dans la mesure où ils auront combattu le bon combat de la foi. Le droit chemin mène à Dieu et la main droite est la main des bénédictions. Les bons anges soufflent à oreille droite, les mauvais à notre oreille gauche. La ‘droite de Dieu’ signifie sa maison, c’est-à-dire ceux qu’il a choisis de faire entrer dans son palais pour le festin éternel. On retrouve la vision du Christ-Roi en Ac 7, dans la vision d’Etienne, aux versets 55 et 56 : « Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu ». En Ac 7, 55, la vision mentionne Jésus lui-même « debout à la droite de Dieu ». Dans la lettre aux Hébreux, septième de sa série, cinq versets nous révèlent que Jésus est « assis pour toujours à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts » (He 1, 3).

Saint Jean Damascène, placé sous le signe de la Sagesse dans la liste des docteurs de l’Eglise car il est le vingt-et-unième à avoir été proclamé, nous dit: « Par la droite du Père, nous entendons la gloire et l’honneur de la divinité, où celui qui existait comme Fils de Dieu avant tous les siècles comme Dieu et consubstantiel au Père, s’est assis corporellement après qu’il s’est incarné et que sa chair a été glorifiée ». Comme l’explique le Catéchisme de l’Eglise catholique au paragraphe 664: « La session à la droite de Dieu signifie l’inauguration du règne du Messie ». Dans la septième partie de l’Année liturgique se tient la fête du Christ-Roi, qui met en valeur le caractère cosmique et eschatologique de la royauté du Christ. Le Christ est le roi de l’univers tout entier, notre Empereur céleste.

Légende : Fresque de l’église Sainte Theodora d’Arta, Grece. http://thierry.jamard.over-blog.com/article-arta-eglise-agia-theodora-10-avril-2013-124106701.html